2019: une autre HISTOIRE DE L'ÉNERGIE commence à être écrite

      Commentaires fermés sur 2019: une autre HISTOIRE DE L'ÉNERGIE commence à être écrite

Afrisol et l'association PHESO, à Paris et en province, vous adressent leurs meilleurs voeux pour 2019!

Puisque jeudi dernier 13 décembre, un petit chemin alternatif aux grandes histoires des autoroutes à énergie fossile est devenu un must lors de tout séjour bref ou prolongé dans la capitale …

En route vers un avenir meilleur … dans le cadre du volet "énergies renouvelables" du Musée des arts et métiers de Paris
De gauche à droite: modèle éolienne – modèle solaire Sofretes – maquette de l'un des premiers panneaux photovoltaïques français – maison bioclimatique

Ce petit chemin raconte l'histoire des premières pompes hydrauliques solaires commercialisées au Sénégal en 1976 par Jean-Pierre Girardier et Sofretes.

C’est bien sûr au Musée des Arts et Métiers, au deuxième étage, au confluent des galeries de "Transport" et "Energie", où se trouve aujourd'hui le modèle réalisé par l'association PHESO, comparé aux grandes centrales à combustibles fossiles …

Le modèle de la station de pompage solaire Sofretes Medina Dakhar (1976) à droite.
A gauche, la centrale thermique.

Marie-Noëlle Girardier, membre du bureau de l'association PHESO, a exprimé lors de l'inauguration l'esprit qui a présidé aux avancées évoquées par le modèle.

"Apporter de l'eau pour atteindre les villageois du Niger, du Mali, du Sénégal, du Mali, du Burkina Faso, de Mauritanie: le problème technique, le problème humanitaire donnerait un sens à cette petite entreprise qu'est le Sofretes …

Jean-Pierre avait su communiquer sa passion pour l'énergie solaire et le développement …

L'atmosphère était toujours stimulée par les Sofretes, il fallait aller toujours plus vite, améliorer les performances du moteur en fonction des besoins des populations …

Ce fut une belle aventure humaine riche en convictions. "

Discours de Me Girardier le 13 décembre 2018

"Souvenirs et dizaines d'heures de travail" …

Marc jacquet pierroulet, trésorier de l'association PHESO, et l'un des premiers techniciens de Sofretes, après avoir collaboré avec Abdou Moumouni-Dioffo, l'un de ceux qui se rendaient le plus régulièrement sur le terrain, l'a évoqué – ainsi que la réalisation du modèle.

Discours de Marc Jacquet-Pierroulet le 13 décembre 2018

"Ce que nous faisons aujourd'hui, cette inauguration, est à la fois une résultat et un début "…

enfin rappelé pour sa part Frédéric Caille, en tant que président de l’association PHESO, qui a financé et réalisé le modèle.

«Un aboutissement parce que … à certains égards, et Jean-Pierre savait, cette entrée des Sofretes, de son travail aussi, cette entrée d’une partie essentielle de sa vie, ses convictions, dans ce musée, c’était une forme de reconnaissance, de récupération sur un passé qui pourrait être aussi difficile et un peu pénible …

C’était son passé, c’était aussi celui de Marie-Noëlle … mais ce passé est aussi un peu le nôtre … en ce sens qu’il marquait l’abandon des énergies renouvelables, et tout d’abord solaire, au moment émergé …

À la fin des années 1970 … 30 ans, 40 ans de perte … nous comprenons que le résultat de ce modèle a également, que cela nous plaise ou non, un goût un peu amer …

Mais … et c’est pourquoi ce résultat est également un début, ce modèle n’est qu’une étape … une première pierre … une station expérimentale, encore une fois, dans quelque chose qui reste à poursuivre …

Parce qu'il y a d'autres modèles, d'autres objets, d'autres dispositifs solaires, qui frappent à l'entrée de la chapelle, des galeries d'art et d'artisanat …

Ils frappent les générations plus jeunes, nos enfants … pour apprendre autre chose que la vie de M. Watt, M. De Dion Bouton, quel que soit le respect que nous devons à ces personnes ailleurs …

Le modèle de la grande centrale solaire de Diré … plans et modèles du travail des époux Jeanne-Marie et Georges Alexandroff, pionniers de l'architecture solaire … les premiers dispositifs photovoltaïques … il reste encore des objets à entrer le musée des arts et métiers! … pour construire une autre histoire d'énergie … une histoire livrée à partir de combustibles fossiles… qui nous empoisonne …

Et même … il reste encore le vrai moteur MGS 2000 à sauvegarder … à conserver sur place, en Afrique, où il est encore … et à en rendre une copie également, ici … car un jour, ce moteur … il aura une valeur symbolique tout autant … sinon plus … que celui de M. De Dion Bouton, déjà cité …

Et puisque l’Afrique est ici avec Monsieur l’Ambassadeur du Sénégal … il faut encore dire … quelle est la force, l’intérêt, le caractère tout à fait précurseur du travail de Sofretes et de Jean-Pierre Girardier … c est bien sûr cela lien avec l'Afrique, l'Afrique sub-saharienne … et surtout avec le Sénégal … parce que jeIl n’existe pas d’histoire des énergies renouvelables en Afrique … ni en Europe ni en Occident… Il n'y a qu'un seul.

Et ce modèle nous rappelle … un espoir pour longtemps … et pour les nouvelles générations … afin qu'elles comprennent … et en tirent toutes les conséquences … pour le bien et l'épanouissement de l'humanité. "

Discours de Frédéric Caille le 13 décembre 2018

Mai 2019 permettent de continuer cette aventure solaire!

Bientôt, un résumé de la riche conférence-débat qui a précédé cette inauguration!