Affaires: le Japon envisage l'Afrique de Casablanca

      Commentaires fermés sur Affaires: le Japon envisage l'Afrique de Casablanca

L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) au Maroc a organisé mardi à Casablanca un forum africain sur le thème «Foire de réseautage de l’Initiative pour l’éducation en Afrique», dans le but de renforcer le réseau d’employés de sociétés japonaises basées en Afrique. qui envisagent de s'y installer.

Initié en collaboration avec l’Organisation internationale du commerce du Japon (JETRO) et le "Conseil des entreprises japonaises au Maroc", ce forum réunit, entre autres, les participants au programme de l’initiative African Business Education (ABE) de 12 pays africains. sont le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte d'Ivoire, la République Démocratique du Congo, la Guinée Equatoriale, le Gabon, la Gambie, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Sénégal. Maroc.

Il comprend également des représentants d'entreprises japonaises et marocaines, ainsi que des représentants de l'Agence marocaine pour l'investissement et le développement des exportations (AMDIE).

S'exprimant lors de l'ouverture du forum, Asahico Karashima, représentant résident de la JICA, a déclaré que la réunion permettait aux participants du programme de bourses "Initiative ABE" de rencontrer des dirigeants d'entreprise et de discuter avec eux de projets potentiels.

Il a souligné que les entreprises venant directement du Japon peuvent se familiariser avec l'environnement des entreprises africaines et connaître les nombreux avantages offerts aux investisseurs étrangers souhaitant s'établir sur ce continent.

Karashima a rappelé que l'objectif de l'initiative ABE est de soutenir le personnel jeune susceptible de contribuer au développement des industries africaines, soulignant qu'elle offre aux jeunes africains et africains la possibilité de suivre un cours de master dans des universités japonaises en tant qu'étudiants internationaux et d'effectuer des stages. dans les entreprises japonaises.

L'objectif est qu'ils développent des compétences efficaces pour pouvoir contribuer à divers domaines. Au-delà de l'acquisition de compétences et de connaissances, ce programme vise également à former un excellent personnel capable de reconnaître et de comprendre le contexte de la société japonaise et les systèmes des entreprises japonaises. Ce programme vise à créer un réseau de contributeurs, a-t-il déclaré.

Pour sa part, Diarietou Gueye, une sénégalaise qui a bénéficié de ce programme et travaille actuellement pour une entreprise japonaise, a déclaré que grâce à l'initiative ABE, elle avait pu poursuivre ses études au Japon et rejoindre une entreprise japonaise. , en soulignant le rôle des étudiants africains dans l’implantation des socialités japonaises dans ce domaine.

Pour sa part, le représentant d’AMDIE, Ali Mehrez, a estimé que la présence de l’Agence permet de présenter aux entreprises japonaises des informations et des données pratiques sur les opportunités offertes par les marchés marocain et africain et les perspectives d’investissement au Maroc. et en Afrique.

La position stratégique du Maroc vis-à-vis de l'Afrique et de l'Europe constitue un lien fort qui facilitera l'accès des entreprises japonaises aux marchés africain et européen.

Le Japon a pour vision de soutenir et de promouvoir la croissance des pays africains grâce au développement de leurs ressources humaines. Ce programme a permis à un millier d’Africains d’achever leur formation académique par une maîtrise dans des universités japonaises et d’améliorer leurs compétences professionnelles par le biais de stages dans des entreprises japonaises.

Les participants africains et la délégation japonaise ont visité lundi la société japonaise "Fujikura Automotive Morocco" située à Kénitra, spécialisée dans la fabrication de pièces automobiles, ainsi que le centre de traitement des déchets et de récupération (CEV), Oum Azza, qui utilise des mécanismes de raisonnement. gestion, déchets écologiques et économiques.

Il convient de noter que l’initiative ABE fait partie de la vision du Japon d’appuyer et de promouvoir la croissance des pays africains grâce au développement de leurs ressources humaines. Ce programme a permis à un millier d’Africains d’achever leur formation académique par une maîtrise dans des universités japonaises et d’améliorer leurs compétences professionnelles par le biais de stages dans des entreprises japonaises.

JE SUIS