Benalla : le lourd passé de son mystérieux mentor en Afrique

      Commentaires fermés sur Benalla : le lourd passé de son mystérieux mentor en Afrique

Il se dit le nouveau “mentor” d’Alexandre Benalla et explique doctement avoir pris l’ancien chef de cabinet adjoint de l’Elysée en “apprentissage” parce qu’il le trouve “brillant”. Le quotidien “Le Monde”, qui a révélé la proximité des deux hommes, le désigne pudiquement comme un “homme d’affaires décomplexé”. Il est connu sous plusieurs identités : Philippe Hababou, le nom qu’il a reçu à sa naissance en Tunisie en 1955, Haim Solomon, le patronyme qu’il a adopté en même temps que la citoyenneté israélienne quarante ans plus tard, voire un mélange des deux, Philippe Hababou Solomon ou encore Philippe Haim Solomon.

Philippe Hababou Solomon, le mentor d’Alexandre Benalla.

Avoir plusieurs noms et plusieurs passeports (français, israélien, par le passé un passeport diplomatique centrafricain et aujourd’hui un passeport diplomatique de Guinée-Bissau), est un avantage quand on traîne un passé encombrant.

Cette affaire Benalla a le don de faire ressurgir des personnages qui rappellent les heures les plus controversées de la Françafrique. Après Marc Francelet et Vincent Miclet, voici donc “Philippe Hababou Solomon”. En déroulant son pedigree, on ne peut que s’interroger sur la nature des leçons prodiguées au jeune Benalla. De la place Vendôme aux geôles américaines en passant par la Libye, proche de Bernard Tapie, de Patrick Balkany et de Luis Fernandez, l’homme aime les gros coups.

Philippe Hababou Solomon en compagnie de Ber

Pour lire les 80 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.
Caroline Michel-Aguirre