Industrie événementielle en Afrique: Lancement de la conquête du marché

      Commentaires fermés sur Industrie événementielle en Afrique: Lancement de la conquête du marché

Avec cinquante-quatre États répartis sur une superficie de 30 000 000 km2, l’Afrique est un territoire qui a récemment montré de grandes perspectives de croissance sur le marché des événements. Selon l’Association sud-africaine des congrès et réunions d’affaires, leader du secteur et qui existe depuis trente-deux ans, le marché des événements en Afrique avoisinerait les trente-cinq milliards d’euros contre huit cent quatre vingt milliards d’euros dans le monde.

Couvrant des congrès, des foires, des festivals, des expositions, des séminaires, des manifestations sportives et culturelles internationales mais aussi des manifestations internes, la manifestation constitue un secteur économique très important.

8,2 milliards d'euros représentent le montant annuel des retombées économiques générées par ce secteur en France en 2017, selon le site internet numevent.fr

À l'heure où l'industrie touristique congolaise renouvelle progressivement son offre, il serait judicieux de concilier les efforts en vue du développement de l'industrie des festivals et des événements.

La mise en avant de ce secteur stimulera l’innovation, car la demande d’emplois dans ce secteur est forte en Afrique et le sera certainement au Congo.

Sur le continent africain, des pays tels que le Maroc, la Tunisie et l'Afrique du Sud ont eu un flair et ont pris les devants. Ils sont constamment à la recherche de nouveaux contrats pour relever les défis afin de développer cette industrie.

Il n'en reste pas moins que le Congo regorge de multiples ressources naturelles et de nombreux atouts climatiques en termes d'espaces et de paysages pour faire éclore ce secteur. Des conditions préalables telles que la formation, la professionnalisation, la promotion et l'utilisation d'outils modernes en faveur de ce secteur doivent être prises en compte afin de positionner favorablement la destination du Congo sur la scène internationale et de contribuer à créer des emplois, y compris les besoins de la jeunesse congolaise.