La Chine réaffirme son soutien à l’autonomie économique et au développement durable de l …

      Commentaires fermés sur La Chine réaffirme son soutien à l’autonomie économique et au développement durable de l …
Par :  |  Mots clés : Ethiopie,Chine,relations
French.china.org.cn | Mis à jour le 04-01-2019

La Chine soutiendra l’Afrique dans la réalisation de son autonomie économique et de son développement durable, a déclaré jeudi le conseiller d’Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi, en visite en Ethiopie.

Le ministre des Affaires étrangères a tenu ces propos lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre avec son homologue éthiopien Workneh Gebeyehu à Addis-Abeba, capitale de ce pays d’Afrique de l’Est.

M. Wang a réitéré le fait que la coopération Chine-Afrique avait toujours été un modèle non seulement pour la coopération Sud-Sud, mais également pour la coopération internationale avec l’Afrique.

La Chine s’engage à aider l’Afrique à se développer et à apporter des bénéfices aux peuples africains, a déclaré le diplomate chinois.

Selon lui, au cours des dernières décennies, la Chine a aidé l’Afrique à construire plus de 10.000km d’autoroutes, plus de 6.000km de chemins de fer et des centaines d’aéroports, de ports et de centrales électriques.

De plus, davantage d’hôpitaux, d’écoles et d’autres projets concernant la vie des populations ont été établis à travers beaucoup de pays africains avec l’assistance financière de la Chine, a déclaré M. Wang, ajoutant que la Chine avait envoyé plus de 20.000 travailleurs médicaux en Afrique qui avaient traité plus de 200 millions de patients locaux.

La Chine a également considérablement investi dans les ressources humaines et matérielles pour aider l’Afrique à former des milliers de personnes aux compétences professionnelles et techniques dans divers domaines, a déclaré M. Wang.

Notant que l’aide et la coopération de la Chine avec l’Afrique ont joué un rôle indispensable dans le développement socio-économique du continent et dans l’amélioration du bien-être des peuples africains, M. Wang a souligné que les efforts chinois avaient été reconnus et salués par beaucoup de pays africains.

Cependant, certaines rumeurs se papagent, arguant que les problèmes financiers, dont l’endettement des pays africains, sont dus à leur coopération avec la Chine.

M. Wang a relevé que ces allégations, qui tendent de discréditer le soutien sincère de son pays, n’étaient pas vraies et ont été démenties par beaucoup de pays africains, soulignant que la coopération sino-africaine ne serait pas perturbée par les rumeurs.

La Chine et l’Afrique, unies dans un esprit de fraternité, sont des amies proches qui partagent le bonheur et le malheur, a fait remarquer M. Wang, affirmant que Beijing veut prêter main-forte aux peuples africains pour surpasser les périodes difficiles.

La Chine a toujours respecté les besoins des peuples et les intérêts des pays africains, a-t-il poursuivi, ajoutant que l’aide et la coopération qu’elle a offertes n’ont aucune condition politique.

La Chine soutient sincèrement l’ouverture et la transparence, et respecte strictement les lois locales et les règles des marchés des différents pays. Elle ne permet jamais et ne tolère aucune opération déloyale ni aucune pratique corrompue, a martelé le ministre chinois.

Il a de plus fait ressortir l’importance de permettre à l’Afrique de réaliser une autonomie économique et un développement durable, de manière à résoudre le problème de l’endettement du continent.

La Chine intensifiera ses efforts pour mettre en œuvre les fruits du sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) et faire avancer les “huit initiatives principales” qui répondent aux besoins urgents des pays africains, a-t-il assuré.

M. Wang a également appelé la communauté internationale à accorder plus d’attention à l’Afrique et à y accroître ses investissements, exhortant toutes les parties à travailler ensemble pour aider le continent.

Il a conclu qu’aider le continent africain, un effort qu’a inlassablement déployé la Chine en tant que partenaire stratégique global de l’Afrique, devait tout aussi être une obligation des autres pays, surtout les pays développés.

.