Mali : Manuscrits et développement : Un colloque international initié par le département arabe de l …

      Commentaires fermés sur Mali : Manuscrits et développement : Un colloque international initié par le département arabe de l …

Sharing is caring!

Manuscrits-560x420Le représentant du Ministre de l’éducation nationale, non moins Recteur de l’Université des lettres et des sciences humaines de Bamako (ULSHB), Pr Macki Samaké, entouré pour la circonstance du Doyen de la Faculté des lettres, des langues et des sciences du langages (FLSL), Pr Brahima Camara, du représentant de l’Université de Hambourg (Allemagne), Coleman Donaldson, du chef de Département enseignement et de recherche (DER) arabe, Dr Ismaila Zangou Barazi, du représentant du ministre de la culture, Seydou Kanté, a lancé, le vendredi 16 novembre 2018, à la FLSL, les travaux de deux jours (16 et 17 novembre 2018) du Colloque international initié par la Flsl relevant de Ulshb, avec la collaboration de l’Université de Hambourg, sur le thème : « manuscrits et développement ».

Ce colloque, explique le chef de der arabe de la FLSL, Dr Ismaila Zangou Barazi, est organisé dans le cadre des activités de l’équipe de recherche du département arabe de la Flsl avec le soutien des partenaires. Pour nous, dit-il, il sera un canal pour communiquer avec la communauté scientifique et les acteurs autour des manuscrits pour une meilleure valorisation des résultats obtenus des travaux de recherche. Les principaux objectifs visés par ce colloque, déclare le chef de DER arabe de la FLSL, Dr Ismaila Zangou Barazi, sont valoriser les travaux de recherche sur les manuscrits arabes et ajami du Mali et de l’Afrique ; montrer l’importance des manuscrits arabes et ajami dans le développement durable. Contribuer à la promotion du patrimoine écrit. « Les manuscrits constituent un support de nos réalités socioculturelles ; ils renferment de nombreux enseignement et des valeurs sur lesquelles nous devons nous appuyer pour définir notre identité, construire le vivre ensemble, la paix et le développement. L’exploitation judicieuse du patrimoine nous permet de comprendre notre passé afin de mieux situer son évolution contemporaine, de mieux appréhender ses grands problèmes et de relever les défis actuels du développement », a indiqué Dr Ismaila Zangou Barazi.

Le Doyen de la Flsl, Pr Brahima Camara, a salué le dynamisme du Der arable qui, en une année a organisé trois colloques scientifiques de haut niveau. Le représentant du ministre de l’éducation, Pr Macki Samaké, a invité tout le monde à se mettre ensemble, à étudier l’exploiter à fond et tirer le maximum de connaissance de ces manuscrits.

A l’occasion, plusieurs sous thème ont été développés. L’on note la « recherche sur les manuscrits : les outils technologiques» ; « le partenariat autour de la recherche sur les manuscrits » ; « les vocabulaires thérapeutiques dans les manuscrits ajami : cas traitement des maladies mentales » ; « études critique d’un manuscrit sur le bienfait de la conciliation » ; apports de sources manuscrites dans l’amélioration de la gouvernance : cas du manuscrit du Cheickh Muhamed Abdoul Karim Al magulii intitulé : « conseil aux gouvernants » ; « les outils technologiques de la recherche sur les manuscrits » ; « commentaire des œuvres Cheick Ahmed Lobbo » ; « la calligraphie de manuscrits arabes » ; « la pensée lexique dans les manuscrits de Tombouctou » ; « l’Afrique, le berceau de l’écriture et de la civilisation : l’existence des hiéroglyphes de l’Egypte ancienne et des manuscrits de la déconstruction de l’histoire eurocentriste de l’Afrique » ; « la poésie didactique et l’enseignement biplurilingue dans les manuscrits arabes et ajami de Tombouctou » ; « contribution de sources manuscrites au développement sociosanitaire : cas de plantes médicinales » ; « Cheickh Mouhamed Al-Murdji : vie et œuvres ».

Hadama B. Fofana

Source : Le Républicain