Mauritanie: Développement: les ODD au menu d'un atelier national à Nouakchott

      Commentaires fermés sur Mauritanie: Développement: les ODD au menu d'un atelier national à Nouakchott

Mauritanie: Développement: les ODD au menu d'un atelier national à Nouakchott

Nouakchott: par Bakari Guèye

Le gouvernement mauritanien semble déterminé à lutter pour la réalisation effective et rapide des objectifs de développement durable (ODD).

C’est dans ce contexte que l’atelier tenu ce mercredi 6 février à Nouakchott devrait inclure un atelier de consultation sur l’examen national volontaire des objectifs de développement durable (ODD).

L’exploitation a eu lieu sous les auspices du Ministère de l’économie et des finances, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

L'objectif est d'informer les différents acteurs de l'évaluation faite de la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Le rapport de cet examen, qui doit être présenté aux Nations Unies en juillet 2019 lors d'une réunion à haut niveau prévue pour cette période, aborde l'inventaire des progrès, des défis, des jalons et des lacunes et partage l'expérience de la Mauritanie.

Les participants ont présenté des exposés sur la vision 2030 du Forum politique de haut niveau sur le développement durable (FPHN) et sur les résultats escomptés du programme national d'examen volontaire des objectifs de développement durable, ainsi que de la vision générale à l'horizon 2030 de l'Union africaine sur la ODD. en plus du cadre de suivi régional.

Le ministre de l'Economie et des Finances, M. Moctar Ould Djay, a déclaré lors de l'ouverture des débats: "La Mauritanie a réalisé des progrès considérables dans la réalisation de tous les objectifs de développement durable grâce aux programmes gouvernementaux mis en œuvre au cours des dix dernières années. dans le cadre des réformes conduites par le président de la République, M. Mohamed Ould Abdel Aziz selon une vision tendant à améliorer les conditions de vie des populations. "

Et le ministre a souligné que: "Cette vision vise à promouvoir, en outre, l'unité nationale et la paix civile, à préserver la démocratie, à créer des mécanismes de solidarité et de soin, à faire prévaloir la justice et à respecter les droits de l'homme."

"La Mauritanie a, dans cette perspective, offert un cadre qui consacre le pluralisme, préserve la liberté et encourage l'émergence d'un tissu associatif riche qui entend jouer son rôle dans la vie publique de plus d'une façon. Cadre institutionnel qui protège le secteur privé initiative et encourage le développement communautaire. "

Pour sa part, le représentant résident du PNUD, José Levy, a salué les progrès accomplis par la Mauritanie par le biais du ministère de l'Economie et des Finances (MEF) pour son engagement à produire un bilan et donc en faveur des objectifs du PNUD. développement durable qu’elle a intégré à son programme SCAPP.

Dans son discours, la représentante de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), Me Mariem Bekaye, a salué le partenariat établi entre son institution et les responsables du ministère de l'Économie et des Finances, réaffirmant en passant l'importance de cette réunion et de ses attentes, y compris des propositions visant à aider le gouvernement à mettre en œuvre le programme des ODD.

Il y a un an, la capitale mauritanienne avait organisé un atelier sur le suivi de la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) au Maghreb, organisé conjointement par le ministère de l'Économie et des Finances (MEF). ) et la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

En Mauritanie, des progrès sont régulièrement signalés sur les progrès, les défis et les bonnes pratiques au niveau national dans la mise en œuvre des ODD, qui doivent aller de pair avec la Stratégie pour une croissance accélérée et une prospérité partagée (SCAPP) et sa mise en œuvre. adéquation aux objectifs de développement durable 2016-2030.

Selon des responsables mauritaniens, l'économie nationale a enregistré ces dernières années des taux de croissance élevés malgré la situation internationale difficile et les perspectives sont prometteuses grâce à la prochaine exploitation du gaz et aux réformes entreprises ces dernières années. .

B.G