Pétrole et gaz: l'Afrique, le continent le plus attractif en 2019

      Commentaires fermés sur Pétrole et gaz: l'Afrique, le continent le plus attractif en 2019

En Afrique, des réformes importantes ont ouvert le secteur de l’énergie aux indépendants. Comme l'explique le magazine Ecodafrik, ils ont ouvert la voie en explorant et en redéfinissant de nouvelles frontières à travers l'Afrique. Dans les sous-régions occidentale et orientale, des efforts sont en cours pour faire progresser de nouveaux projets d'exploration et de production. Les experts invitent les observateurs à examiner de plus près certains pays tels que le Sénégal, le Niger et le Kenya. En effet, les autorités sénégalaises mènent actuellement des études préliminaires pour aboutir à une décision d'investissement attendue cette année de Woodside Energy et de Caim Energy. Au Niger, Savannah Petroleum lance le programme de production de 5 millions de dollars dans le champ pétrolifère Amidigh. Enfin, le Kenya devrait se démarquer avec l'ouverture du bassin sud de Lokichar par la société pétrolière Tullow.

Selon certaines informations, de nombreux appels d'offres ont été publiés sur plusieurs marchés d'hydrocarbures africains, nouveaux ou existants. Cet intérêt croissant prouve la position stratégique du continent en tant que nouveau pôle d'attraction pour l'exploration mondiale. Les producteurs africains les mieux positionnés sont des pays comme le Gabon et le Congo. En effet, chacun des deux pays a reçu un nombre intéressant d'appels d'offres. En outre, dans ces pays d’Afrique centrale, comme en République démocratique du Congo, les nouveaux codes des mines et des hydrocarbures ont eu du mal à entrer en vigueur. Cependant, il sera possible d'évaluer l'apport réel des nouvelles législations sur le secteur en ce qui concerne le succès des appels d'offres. Il sera possible de savoir si les investisseurs sont convaincus ou non par ces réformes.

Autres géants pétroliers, le Nigeria et l'Angola. Selon le magazine, ces deux pays sont déterminés à lancer des appels d'offres innovants au cours de cette année. Au Nigéria, des sites de chalumeaux à gaz sont vendus aux enchères dans le cadre du programme de commercialisation des torches. En ce qui concerne l’Angola, sa politique vise maintenant à lancer des appels d’offres pour les champs marginaux. Là encore, le succès de ces offres d’appels constituera un élément important dans l’évaluation de l’intérêt des investisseurs. Le Ghana, pour sa part, lancera sa première offre officielle en mai. Ce pays est le dernier à entrer sur la scène pétrolière africaine. Seize compagnies pétrolières sont déjà intéressées par cet appel d'offres.