RDC : Une élection compliquée à Bukavu

      Commentaires fermés sur RDC : Une élection compliquée à Bukavu

A Bukavu dans la province du Sud-Kivu les populations des différentes communes étaient appelées à voter ce dimanche pour leurs candidats présidents, députés nationaux et provinciaux dans un scrutin à un seul tour.

Plusieurs électeurs, dont de nombreux jeunes et femmes étaient présents au Collège Alfajiri pour l’ouverture du bureau de vote à 7h15 du matin. Rapidement, une longue file d’attente s’est formée, les électeurs étant impatient d’aller voter. Cet engouement s’est confirmé dans nombre de bureaux de vote de la ville. Ainsi certains électeurs étaient déjà présents devant leur bureau de vote respectif dès 6 heures du matin.  D’autres sont venus grossir les files d’attente sur le coup de 10 heures, ayant préféré d’abord aller à l’église avant de se rendre aux urnes.

Avant de passer au vote, il faut d’abord s’assurer d’être inscrits sur les listes du bureau de vote où l’électeur s’est fait enrôler. Malheureusement, ces listes ont été soit affichées tardivement hier dans la soirée, soit affichées ce dimanche matin ce qui n’a pas permis aux électeurs de connaître à l’avance leur bureau. Par ailleurs, comme au centre de vote de l’école Primaire Ibanda, certains électeurs ne retrouvaient pas leurs noms sur les listes et étaient orientés vers d’autres bureaux de vote tandis que d’autres restaient sans savoir où voter alors qu’ils avaient été enrôlés dans le centre de vote de cette école primaire.  Selon un agent de la Ceni, certains bureaux de vote en commune d’ibanda ont été délocalisés vers d’autres sites. Cela a perturbé les électeurs qui n’ont pas su retrouver leurs noms sur les listes. Ces problèmes en ont même découragés certains qui sont rentrés chez eux déçus de n’avoir pas pu voter pour leurs candidats. Au bureau de vote de l’EDAC, une femme les larmes aux yeux, après le refus de l’agent de la Ceni de la laisser voter au motif qu’elle ne figurait pas sur la liste faisait part de son désarroi. « Je me suis faite enrôlée ici et j’ai ma carte d’électeur mais je ne me retrouve pas sur la liste, donc je ne vote pas ? Ne suis-je donc pas Congolaise ? »

Dans d’autres bureaux de vote, tout se passait normalement à part la lenteur affichée par certains électeurs peu familiers avec la machine à voter. « Maman, vous nous mettez en retard, faites vite et partez », se lamente un agent de la Ceni dans un bureau de vote à Bukavu.

Globalement, dans la ville de Bukavu, de nombreux habitants étaient satisfaits d’avoir pu voter mais beaucoup dénonçaient les dysfonctionnements de la machine à voter. Ainsi, au centre de vote du collège Alfajiri, les premières machines à voter accusaient déjà des pannes dès 8h00 du matin. En cause, des batteries déchargées mais ces problèmes ont pu être résolus par les agents de la Ceni. Il faut également signaler la maîtrise insuffisante de la machine à voter par certains agents de la Ceni commis dans les bureaux de vote et qui sont censés venir en aide aux électeurs en difficultés. Au centre de vote Amani Panzi, 6 bureaux de vote n’étaient pas encore opérationnels à 10 heures. Selon les observateurs présents sur place, les machines à voter ont connu des difficultés liées aux batteries qui étaient faibles.

A la mi-journée, certains électeurs se demandaient s’ils allaient pouvoir voter à cause des longues files d’attente et de la lenteur pour voter avec la machine à voter tandis que des agents de la Ceni interdisaient aux journalistes et photographes de recueillir des interviews et de prendre des images.

Que pensez-vous de cet article?