"Un vent d'espoir" en Afrique, avec des élections et des accords de paix

      Commentaires fermés sur "Un vent d'espoir" en Afrique, avec des élections et des accords de paix

(Belga) Une série d'élections pacifiques et de trêves soufflent sur un "vent d'espoir" en Afrique, a déclaré samedi à Addis-Abeba le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, à la veille du sommet de l'Union africaine dans la capitale éthiopienne.

"C’est un moment où il ya un souffle d’espoir en Afrique, nous avons assisté à une réconciliation entre l’Éthiopie et l’Érythrée, des accords de paix (…) conclus au Sud-Soudan et en République centrafricaine", a déclaré Guterres. "Nous travaillons ensemble pour voir si nous pouvons aller dans la même direction en Libye", a-t-il ajouté. "Il y a eu" des élections à Madagascar, en RDC et au Mali qui auraient été à l'origine de tragédies et de violences et qui se sont finalement déroulées dans un contexte pacifique ", a déclaré M. Guterres. de la 32ème session ordinaire de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement des 55 pays membres de l'Union africaine (UA), dimanche et lundi à Addis-Abeba. L'Éthiopie et l'Erythrée ont mis fin à vingt ans de guerre froide l'année dernière alors que le Sud-Soudan tente mettre en vigueur le dernier d'une longue série d'accords de paix mettant fin au conflit meurtrier qui le déchire depuis cinq ans: un accord de paix a été signé cette semaine entre le gouvernement centrafricain et les groupes armés occupant 80% du territoire de la République centrafricaine, laissant espérer mettre un terme à une crise qui a coûté la vie à plus d'un million de personnes et causé le déplacement de plus d'un million de personnes depuis 2012. "Tout cela a été réalisé grâce aux efforts conjoints des Nations Unies … ) pour assurer t Les armes resteront silencieuses à partir de 2020 sur le continent africain ", a ajouté Guterres. "Je pense que l'Afrique est devenue un exemple (montrant) que les conflits peuvent être résolus et prévenus, et j'espère que ce vent d'espoir pourra s'étendre à d'autres régions du monde", a déclaré le Secrétaire général de l'ONU. (Belga)